Pêche et Chasse sous marine - Chasseurfou.com

Connexion espace membre

Pas encore membre ? Actuellement 13 chasseurfous connectés. Qui est en ligne ?

Chasseurfou

chasseurfou
Membre depuis : 25-05-07
Lieu :Mousterlin city - -
Dernière connection: 30-10-13 17:37

Le blog de Chasseurfou

C'est la reprise


photo chasse sous marine

Le soleil donne, l'eau est déjà claire...mince, on avait pas prévu de sortir de notre hibernation si tôt chez Chasseurfou. Le moteur du zodiac a passé l'hiver dehors, le bateau, sous un arbre à la merci des pigeons et la combinaison traine dans le jardin depuis la dernière sortie en octobre.


Il va donc falloir commencer la phase des préparatifs: aiguiser son couteau et sa flèche, repasser sa combi, tester le moteur et nettoyer le carbu, regonfler le bateau, faire quelques kilomètres de footing et limiter les plâts en sauce....

A mousterlin, les arraignées et les seiches sont déjà là paraît il...(ici une arraignée ramenée par Timber et Ufo)


photo chasse sous marine

3 commentaires - Ajouter un commentaire
    Vous devez vous enregistrer ou vous connecter pour mettre un commentaire

  1. Chasseurfou a dit:
    2007-04-17 18:02:18

    Bravo les chasseurs fous!

  2. Chasse-lou a dit:
    2008-10-12 13:48:00

    waw quelle prise bonne courage

  3. Scharf22 a dit:
    2009-06-02 14:24:56

    salut chasseur fou et bon courage pour la remise en état hahahahaha
    moi c est fait ! et depuis février car j ai passer l hiver a attendre les journée coquilles et crois moi l eau était froide hahahaha
    a bientot et bonne bulles


L'Araignée de mer


photo chasse sous marine

La vie de l’araignée

L'araignée de mer est présente en Atlantique-nord et dans une partie de la Méditerranée. Si on la trouve de 0 à 120 mètres, elle devient cependant rare au delà de 70 mètres. Les juvéniles se développent près des côtes, dans des baies ou des estuaires à fond sablo-vaseux par des profondeurs de 0 à 20 mètres,rarement en zone intertidale (zone de balancement des marées). Ces nourriceries sont bien individualisées : en Manche-Ouest, là où l'espèce connaît son maximum d'abondance, la baie de Saint-Brieuc et la côte ouest du Cotentin en constituent les plus importantes.

La croissance de l'araignée se réalise par mues successives, avec une
augmentation de taille de l'ordre de 25 à 40% en longueur et une multiplication
du poids par un facteur allant de 1,8 à 2,7. Elle ne concerne cependant que la
" moussette ", phase juvénile de l'araignée et non espèce différente
! A l'issue de la phase terminale - qui se produit sur les nourriceries entre
juillet et octobre - l'animal devient adulte et atteint sa taille définitive. La
longévité de l'araignée de mer est de l'ordre de 7 à 8 ans : juvénile
(moussette) pendant 2 ans et adulte pendant 5 à 6 ans. La maturité sexuelle
intervient sur une large gamme de taille qui, pour les femelles, va de 85 à 165
mm (200 à 1 500 g). La première reproduction n'intervient que l'année qui suit
la mue terminale et les femelles portent, selon leur taille, de 50 000 à 500
000 oeufs jusqu'à l'éclosion qui a lieu de fin juin à octobre.

Les adultes font une migration de " descente " qui les amène au
large, sur des zones d'hivernage d'une profondeur supérieure à 50 m. En Manche,
à ce déplacement côte-large s'ajoute un mouvement vers l'ouest. C'est à partir
d'avril qu'a lieu la migration de "remontée" : durant le printemps et
l'été, elle amène les araignées à se rapprocher des côtes.

Source : IFREMER


D’accord, mais où et quand la pêcher ?
L’arraignée se pêche d’Avril à Juillet quand l’eau se
réchauffe et qu’elle remonte sur les côtes pour se reproduire. On en trouve
encore durant tout l’été mais elles sont alors en pleine mue et se vident. Pour
identifier les araignées pleines des vides, il faut toucher les pattes (elles
doivent être dures, si elles sont molles, l’araignée vient de muer et sera plus ou moins
vide). On peut aussi vérifier qu’elle est pleine en la soupesant.

On trouve souvent l’araignée dans les fonds sablonneux,
vaseux, dissimulée sous des algues, il n’est pas rare de tomber dessus
par
hasard lors d’un agachon ! Par mer pleine, on la trouvera souvent
sur les rochers ou autour, à la frontière sable - roches dans les
algues. A marée basse, les araignées seront plus souvent à trou.

La maille: 12 cm et 500g minimum


1 commentaires - Ajouter un commentaire
    Vous devez vous enregistrer ou vous connecter pour mettre un commentaire

  1. Math a dit:
    2008-09-27 11:33:46

    D'après ma propre expérience bretonne, il semblerait que dans la baie de Douarnenez l'on trouve en août et presque toujours pleines et pleines d'œufs, surtout des femelles assez peu de mâles.
    On les trouve très facilement à marée basse sur un rocher, dans un creux, en train de "prendre le soleil".


Le sar


photo chasse sous marine

Le sar appartient à la famille des sparidés (comme la dorade). Forme arrondie, écailles argentées, avec une tête un peu pointue, il est reconnaissable à ses lignes transversales grises et à des bandes verticales noires. Les sars évoluent en petit bancs, mais les adultes sont plus solitaires.

Dôté d'une belle dentition, il se nourrit de coquillages et petits crabes et mollusques.

On le rencontrera le plus souvent à marée haute sur les rochers à grignoter des moules par exemples.

Le sar n'est pas le poisson le plus craintif, mais il est très vif et comme il évolue en banc, il suffira d'en effrayer un pour que tout le banc déguerpisse. Il est difficile de tirer sur le banc qui est sans cesse en mouvement tel un jeu de carte qui passe d'une main à l'autre. C'est par contre un poisson très curieux.

Suggestion de techniques pour chasser le sar en bretagne:
(il en existe sûrement d'autres mais on ne parle que de ce que l'on connaît)

L'agachon rapproché: la meilleure technique est sans doute l'agachon, car c'est un poisson curieux. Cependant il ne viendra pas à l'agachon de très loin, il vaut mieux avoir aperçu le banc pour tenter un agachon. Si vous apercevez un banc à une dizaine de mètres, inutile de tenter une approche discrète, ils fuieront. Dissimulez vous derrière un rocher et grattez la roche avec votre doigt ou la crosse du fusil, comme pour simuler un bruit de coquillages. Le plus curieux du banc s'approchera alors très vite. Il faut alors anticiper le moment où il va faire demi tour et déclencher son tir. S'il ne s'approche pas assez prêt ou s'il repart, vous pouvez même amplifier le brui, il n'est pas rare qu'il revienne immédiatement.

L'attaque par dessous: il est néanmoins possible de surprendre un individu en attaquant par le bas les têtes de roche. Les sars sont souvent à grignoter des coquillages dans l'écume, en haut des secs. En arrivant par en dessous, vous aurez plus de chance de les surprendre.


0 commentaires - Ajouter un commentaire
    Vous devez vous enregistrer ou vous connecter pour mettre un commentaire


Déroulement d'une sortie typique chasseurfou


photo chasse sous marine

Vendredi 8 juin 17h. Fini le boulot, la team chasseurfou se retrouve à Mousterlin. Composée de Mangouste, Chasseurfou N°10, et Arnaud, la météo est super, l'eau claire comme celle d'Aquarive. On met le zodiac à l'eau et Chasseurfou N°10, qui a entendu parler de la présence de soles et rougets en quantité côté Kerler est particulièrement pressé d'arriver dans l'eau. On part donc plein gaz de la cale, la mer est basse... 100 mètres plus loin, bang ! on tallone une roche ! Le moteur est HS. Pas grave, on est sur une zone sympa, à proximité du corbeau et de la pointe, alors on se met à l'eau ici et on remorquera le zod à la palme tout à l'heure. 2 bonnes heures plus tard, on n'a pas vu bcp de poissons, qq rougets sont pêchés, des petits bars aperçus. Mais Arnaud, revient au bateau avec un homard aux pinces énormes d'1 KG 500, la sortie est sauvée. Reste plus qu'à tracter notre zodiac... Sur la route, on scrute le fond, Arnaud saisit sa flèche et va la planter sur une très belle sole à une 20taine de mètres du bord. Voilà qui finit bien une sortie classique de chasseurfous :)


2 commentaires - Ajouter un commentaire
    Vous devez vous enregistrer ou vous connecter pour mettre un commentaire

  1. Chasseurfou a dit:
    2007-08-23 11:32:15

    La classe !

  2. Eric29 a dit:
    2008-04-06 12:59:24

    Bonjour j habite beg meil et en voyant marqué mousterlin j aurais voulu avoir quelque renseignement par rapport a votre team donc voila j ai laissé mon adress msn sur mon profil voila a la prochaine


C'est toujours dure la reprise


On le sait la première sortie de la saison se déroule rarement très bien. La preuve en pratique lors de ma première baignade la semaine dernière :
- Je ne retrouve pas mon couteau de csm (j'ai du l'utiliser pour couper du saucisson, et je ne sais plus ou il est...)
- Je craque la languette de ma combinaison en l'enfilant...
- Je mets mon vieux haut de combi de rechange, du coup en arrivant dans l'eau je coule à pic, besoin d'enlever 3 kgs de plombs... (aurais je maigri également ??... à l'insu de mon plein gré ??)
- Ahh je vais enfin pouvoir essayer ma nouvelle arbalète Triax, je tire sur les sandows, l'accroche et ... aille ! il ne tient pas en place et me pète entre les doigts, je réessaye 3 fois, puis sors de l'eau pour prendre ma vieille arbalète...
- L'eau est trouble, on ne voit rien à 1 m du fusil.
- Il n'y a pas âme qui vive, même pas d'araignées, mais c'est pas grave, c'est la reprise, les prochaines seront mieux.


0 commentaires - Ajouter un commentaire
    Vous devez vous enregistrer ou vous connecter pour mettre un commentaire